WebSeo
Amazon traite notre vie privée de la même manière que Facebook ou plutôt comme presque les trois...
WebSeo
2019-04-18 10:11:06
WebSeo logo

Blog

Les employés d'Amazon nous espionnent via Alexa

Pour des raisons de confidentialité

Amazon traite notre vie privée de la même manière que Facebook ou plutôt comme presque les trois quarts de la Silicon Valley. C’est l’image inquiétante qui ressort d’un article de Bloomberg de la semaine dernière. Les employés d'Amazon écoutaient essentiellement, voire transcrivaient les conversations enregistrées par Alexa , même sans le consentement des utilisateurs, sous prétexte d'améliorer la reconnaissance vocale.

On parle de 1 000 clips audio par jour qui passent entre les mains d'un employé moyen, avec des quarts de travail de 9 heures. Les employés, interrogés par le célèbre journal, auraient révélé que l'espionnage d'Alexa était protégé par les secrets de l'entreprise et par diverses NDA. Tous les utilisateurs sont impliqués, même ceux qui choisissent de ne pas participer au programme d'amélioration de la reconnaissance vocale.

Quoi de neuf? Pas du tout. Nous savons très bien que des entreprises du même calibre que Google et Facebook essaient à tout prix d’obtenir nos données en masse, que nous le voulions ou non. Les scandales impliquant leur sécurité deviennent de plus en plus fréquents et peut-être que le consommateur nous appelle.

Nous commençons peut-être à normaliser certains types de comportement afin de légitimer l'invasion de la vie privée par les géants de l'informatique . Pour quoi alors? Pour économiser 1 ou 2 secondes avec une commande vocale et le désir d'être toujours en ligne. Est-ce vraiment la peine? Et jusqu'où ces multinationales peuvent-elles aller avant d'avoir de sérieux problèmes juridiques?

ARTICLES CONNEXES